Conseils

 Les chemins mènent à Saint-Jacques de Compostelle….

QUATRE GRANDES ROUTES75948452

Ces quatre voies forment le camino francès à Puenta la Reina  et  mènent au même endroit : Saint-Jacques de Compostelle.

Comment choisir sa voie ?

Quatre chemins mènent à Saint-Jacques de Compostelle en France:

images    la Via Turonensis ou Voie de Tours, qui est aussi celle de Paris, et qui passe par Poitiers, Saint-Jean d’Angély, Saintes et Bordeaux pour arriver à Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux

images   la Via Vezeliensis (Lémovicensis) ou Voie de Vézelay, qui passe par Bourges, Limoges, Périgueux, avec des variantes vers Neuvy-Saint-Sépulcre ou Rocamadour, et arrive aussi à Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux;

images  la variante : par la vallée du Célé : de Gramat à  St Jean-Pied de Port.

 images       La Via Podiensis ou Voie du Puy-en-Velay, qui traverse les Monts d’Aubrac, passe par Conques et Moissac avec une variante par Villefranche-de-Rouergue, et rejoint Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux

 images      la Via Egidiensis ou Voie d’Arles, qui passe par Saint-Gilles-en-Gard, Saint-Guilhem-le-Désert, Toulouse, et passe les Pyrénées au Somport, avec une variante qui rejoint Saint-Jean-Pied-de-Port

———————-

 images     le Camino francés ou “chemin français” qui, par Pampelune, Estella, Logroño, Santo Domingo de La Calzada, Burgos, Carrión, León, Astorga, Ponferrada, le Cebreiro et Sarria, mène le pèlerin à Saint-Jacques de Compostelle

Mais le pèlerin peut aussi choisir de rejoindre Santiago par :

  images                 le Camino del Norte ou “chemin du nord” le long de la côte

  images                 le Camino portugués ou “chemin portugais” depuis le Portugal

   images                la Via de la Plata depuis Séville

  images                 le chemin de Valence

  images                 le chemin de Madrid

Une fois arrivé à Saint-Jacques, le pèlerin peut poursuivre son chemin jusqu’au Finisterre et à Santa María de Muxía sur la côte ouest.

Marcher vers compostelle en mettant ses pas dans ceux de milliers de pèlerins est une expérience personnelle unique.

Ce n’est pas une course, un marathon, une obsession pour les kilomètres parcourus ou le gîte atteint le premier.

Chacun marche à son rythme, chacun fait son chemin.

 

coquillebleue  En marche vers Saint-Jacques de Compostelle -BUEN CAMINO        images-1

On peut se rendre à Saint-Jacques de Compostelle pour différentes raisons. Mais dans tous les cas ce n’est pas une simple randonnée. C’est une démarche personnelle qui se prépare à l’avance et se prolonge bien au-delà du temps même de la marche. La mise en condition physique est importante, mais la motivation fait plus de 60 % du travail. De nombreux guides , ouvrages, témoignages peuvent répondre à nos questions, c’est pourquoi nous ne les énumèrerons pas, mais chaque personne est différente donc : ULTREIA ! tout se passe dans la tête ! Découverte de son vrai soi… Le premier pas est très difficile, et au fur et à mesure, ce n’est pas vous qui ferez le chemin, c’est le chemin qui vous modèlera ! marchez à votre propre rythme, des étapes de 18 à 25 km, (4 km/h) buvez beaucoup d’eau pour affronter les tendinites ou petits maux,  et au retour s’ouvrira un chemin intérieur qui demande à être parcouru (paroles d’anciens pèlerins)

les papiers administratifs : passeport ou carte d’identité, crédential, carte européenne le tout dans une pochette hermétique légère que vous garderez précieusement sur vous, le découpage de vos cartes ou votre guide cartes/hébergements, le miam do-do ou autres, car les chemins sont balisés, mais on s’égare quelquefois ! ou tout simplement votre tracé fait par vous-même et vérifié avec un ancien pèlerin de votre association départementale ou autre.sac-1

et puis quelques astuces suite à expérience, et vous en ferez vous même votre sélection.

le sac à dos : (moins de 11 Kg pour une femme, c’est bien) se rassurer en cherchant des conseils utiles, mais là encore faire ses propres choix, chacun est différent. Adapter le poids du sac à sa morphologie (1/5ème du poids corporel)est essentiel, faire quelques randonnées de 20 km avec tout son matériel comme si l’on partait….. Il est tout de même important de charger son sac en commençant par le plus lourd afin que le poids soit réparti le plus possible sur les hanches pour soulager les épaules. Le faire et le défaire avant de partir n’est pas inutile on mémorise ce que l’on emporte, et puis on enlève de petites choses (des petits grammes qui font vite 1 kg), on apprend à régler les sangles de son sac à dos, car la première fois de par expérience on  remplit notre sac pour se sécuriser, mais prenons conscience que nous sommes capables d’éliminer le superflu. (il y a des épiceries, des pharmacies, la poste restante qui peut bien nous soulager encore plus ! etc……., ce n’est pas le chemin du désert…… mais un chemin mythique.

CHAUSSURES♦ ne jamais partir avec des chaussures neuves. Eviter de les imperméabiliser, là aussi c’est vous le seul juge, pas de publicité pour le Goretex mais il faut admettre, qu’avec les chaussures ou vêtements de cette marque là nous sommes parés pour les intempéries (coût un peu élevé cependant). Prendre une bonne pointure en plus car le soir les pieds peuvent gonfler. Attention à la semelle. Il ne faut pas que la semelle ne soit pas trop dure à l’intérieur.  Prévoir une paire de sandales pour l’arrivée  mais c’est encore du poids dans le sac ! chaque soir, masser ses pieds, une vingtaine de jours avant votre départ vous pouvez appliquer matin et soir et toute la durée de votre périple une crème ordinaire qui  convient très bien , d’autres mettent simplement de la vaseline (mais un peu désagréable car gras) lmais très concluant.  (les chaussettes )suffisamment épaisses, mais rapides à sécher assurant une bonne absorption et Bonne évacuation. (les vêtements) pour affronter le froid, la chaleur, et l’humidité. Il est préférable d’allier légèreté, facilité de lavage et séchage (rapidité élimination de la transpiration) (prévoir quelques épingles à nourrice et à linge) très pratique. (dans toutes les albergues il y a des machines à laver, et des sécadors maintenant !)

Le bâton : un , deux bâtons selon votre choix. Il parait que marcher avec deux bâtons c’est le pied ! mais un beau bourdon en bois, sur lequel vous pouvez lui raconter votre journée ou votre histoire (voir vidéo, la petite fille et son bâton)  c’est tout de même très bien aussi. Un bâton pour se soulager oui, c’est nécessaire pour les descentes mais pour éloigner les chiens, ce n’est pas nécessaire, ils sont habitués à côtoyer les pèlerins, et vous ignorent totalement. NE PAS LEUR PRESENTER LE BATON, c’est tout.

La pharmacie : le strict nécessaire, vous trouverez des pharmacies . Biafine pour les coups de soleil, doliprane, bétadine, compeeds, il y a tout cela. important vous munir d’une pince à tics. Nécessaire à toilette : exemple pour la toilette et la lessive un bon savon de marseille peut faire les deux, et c’est moins lourd dans le sac ! (vous pouvez trouver des exemples dans les guides) mais là encore faites à votre idée. Repas et boissons : vous préparez bien la veille votre étape du lendemain pour éviter de vous surcharger; sur votre chemin vous pouvez vous approvisionner mais enfin prévoir par exemple une boîte de sardines, du pain de mie, du saucisson hum… mais ça dépanne parfois, des sucres lents des fruits secs, quelques dosettes de sucre en poudre, café, céréales pour le petit encas de 10 h !

Le balisage :

 balisage image                   ?????????????????????                  balisage                balisage 2                  balisage_3

  L’association des amis de St Jacques  délivre le carnet du pèlerin ou Crédential (en espagnol) mais  vous pouvez également vous procurer ce carnet au Centre d’info Rando – 21, rue d’Iéna 16000 Angoulême (heures d’ouverture  lundi  (fermé) mardi – mercredi-jeudi-vendredi (ouverture de 9h à 12 h) le centre d’info rando sera fermé du 10 au 13 février 2015 en raison de la préparation de leur A.G. A la maison diocésaine vous pouvez également vous procurer votre crédential.

CREDENTIAL Elle est  indispensable pour l’accès aux refuges en Espagne et il est de plus en plus nécessaire de la présenter pour les hébergements en France. Bien la faire tamponner à chaque étape par la mairie,ou à l’office du tourisme,ou à la paroisse . La possession de ce document engage à respecter certaines règles en rapport avec l’esprit du chemin. (le matériel mis à dispo dans les gîtes, même si donativo ce n’est pas une raison d’en profiter. Respecter la signalisation, les monuments, l’environnement…

la Compostella: certificat officielCOMPOSTELLA rédigé en latin et délivré par le Bureau des Pèlerins de la cathédrale .  220px-Cathédrale-de-Saint-Jacques-de-Compostelles Elle prouve qu’au moins le pèlerin a parcouru à pied, ou à cheval les 100 derniers km et à vélo les 200 derniers km. Et puis si vous allez jusqu’à Fisterra, vous obtiendrez un autre certificat attestant que vous êtes parvenu au bout du chemin de la terre !  Un certificat de distance vous est délivré attestant votre lieu de départ, et le nombre de km.FisterraPuis c’est le retour, il s’offre à vous un nouveau chemin qui va mûrir chaque jour.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s